Vous êtes ici

Poesam 2021 : 3 jeunes lauréats avec 3 projets innovants ont remporté le Prix de l’Entrepreneur social Afrique et Moyen-Orient

Poesam 2021 : 3 jeunes lauréats avec 3 projets innovants ont remporté le Prix de l’Entrepreneur social Afrique et Moyen-Orient

sep 10, 2021 / 0 commentaires
Catégories: 

Pour la 11ème année consécutive, Orange Tunisie a révélé les 3 lauréats tunisiens du Prix Orange de l’Entrepreneur social Poesam parmi 7 entrepreneurs finalistes!

Les gagnants de cette année sont Kumulus qui ont eu la chance de remporter un chèque de 15 000 TND. La deuxième place du podium a été remportée par le projet Zigofiltre qui a cette fois gagné 10 000 TND. Quant à la troisième place, elle a été remportée par ClassQuiz dont les membres ont empoché la somme de 5 000 TND.

Des jeunes talents du numérique responsable

 

Les premiers sur le podium sont Iheb Triki et Mohamed Ali Abid qui ont réalisé une solution technologique capable de produire 20 à 30 litres d’eau par jour en utilisant l’énergie solaire et l’humidité de l’air. Leur objectif est d’atténuer, voire de résorber, la problématique de pénurie d’eau en Afrique et au Moyen-Orient.

Deuxièmes sur le podium, Youssef Bouzoriata et Mohamed Rammeh. Leur projet permet de garder les réseaux de canalisations propres et dégagés, dans le but de diminuer le risque d’inondations et de pollution marine. En fait, c’est un dispositif métallique à grillage connecté, conçu pour la détention des boues coagulées et des déchets macroscopiques entraînés du milieu ambiant vers les sous-sols par les flux pluviaux.

Sabrine Ibrahim et Achref Dhaouadi ont gagné la troisième place grâce à leur plateforme web et mobile qui offre un contenu éducatif, interactif et gamifié, conforme au programme scolaire du primaire. Un projet qui encadre également les parents, enseignants et écoles à travers des projets à impact social, afin de démocratiser l’éducation de qualité en Afrique et au Moyen-Orient.

Ces trois lauréats sont ainsi qualifiés pour participer à la grande finale internationale et seront en compétition avec ceux des autres pays d’Afrique et du Moyen-Orient dans lesquels le Groupe Orange est présent, soit au total 54 candidats. Ils sont désormais en lice pour remporter l’équivalent de 25 000 dollars, 15 000 dollars ou 10 000 dollars. Sans oublier la dotation du Prix Féminin (soit l’équivalent de 20 000 dollars) qui récompense soit une femme, soit un projet proposant une solution technologique pour améliorer les conditions de vie des femmes.

La cérémonie s’est déroulée au sein du tout nouveau hub d’innovation digitale The Dot qui est un Centre d’accompagnement et de perfectionnement des jeunes porteurs d’idées et de projets technologiques. En présence de Nizar Ben Néji, chargé de la gestion du ministère des Technologies de la Communication.

“ On a plusieurs axes à préparer pour soutenir l’écosystème entrepreneurial et ces jeunes porteurs d’idées… revoir le modèle de gouvernance et réviser les textes juridiques parce qu’ils sont anciens. La partie inclusion numérique et le renforcement de la position de la Tunisie comme un terrain de technologie…”, a-t-il souligné.

Cette compétition prouve la capacité des jeunes à illustrer le potentiel des télécommunications dans le développement du pays, permettant d’améliorer les conditions de vie des populations, dans des domaines aussi variés que l’éducation, la santé, l’agriculture, l’énergie, le transport, l’artisanat ou encore les services. D’ailleurs, les 7 finalistes ont été choisis après un appel à candidatures qui aura permis d’attirer pas moins de 114 projets innovants basés sur les TIC.

Avec le Poesam, Orange souhaite devenir le partenaire incontournable des startups en Afrique et au Moyen-Orient.

 

Dans la même catégorie