Vous êtes ici

Malek Ben Ammar, fondateur de la nouvelle carte de fidélité multi-enseignes "Exclusive Tunisia"

Malek Ben Ammar, fondateur de la nouvelle carte de fidélité multi-enseignes "Exclusive Tunisia"

par Maher Mhidi / fév 15, 2016 / 0 commentaires
Catégories: 

malek ben ammar

Malek Ben Ammar, 23 ans, est le co-fondateur d'Exclusive Tunisia (E.T), un programme de fidélisation multi-enseignes fournissant à ses adhérents des remises immédiates allant de 10% à 50% durant toute une année, et ce auprès de plusieurs partenaires tels que des restaurants, des salons de thé, des clubs de gym, des librairies, etc. Actif dans la société civile, et diplômé de la Tunis Business School, Malek Ben Ammar n'a pas hésité longtemps avant de lancer son projet. Interview.

Wajjahni: Racontez-nous votre parcours avant Exclusive Tunisia ?

Malek: Après 4 ans d'études à Tunis Business School, j'ai quitté la Tunisie pour continuer mes études en Inde, où j'ai fait une année de "Bachelor degree" et j'ai travaillé en même temps. J'ai d'abord commencé par un stage au sein d'une société d'import/export de marbre que j'ai quitté au bout d'un mois car je ne m'y plaisais pas. Sinon, parallèlement à mes études, j'ai participé au programme "Young Arab Voices" organisé par le British Council. J'ai également participé à une mission de 6 mois avec la Banque mondiale, et qui consistait en la création d'un programme de regroupement de plusieurs associations tunisiennes actives dans différents domaines.

Comment avez-vous eu l'idée d'Exclusive Tunisia?

J'étais encore en Inde quand j'ai rencontré, lors d'une soirée, Dhruv Goyal, un entreprneur indien connu. Il m'a proposé un poste dans sa startup de fidélisation multimarques appelée "Grab the Card" en tant que responsable d'acquisition. Et c'est grâce à cette expérience que j'ai a eu l'idée de revenir en Tunisie, il y a 5 mois, pour créer Exclusive Tunisia.

Combien de personnes sont impliquées dans Exclusive Tunisia aujuourd'hui, et comment l'avez-vous financé ?

Le noyau d'Exclusive Tunisia est composé de 5 personnes à savoir moi même, Imen Kedidi qui est la co-fondatrice, Wejden Khachaa, Amira Cheikh Mefteh et Sarah Aouini. Pour le volet financier, j'ai usé de mes propres fonds. Quant au reste de l'équipe, ils se sont chargés du côté technique, surtout des ventes et du contact avec les partenaires afin de garantir un bon démarrage.

Quels sont les obstacles que vous avez rencontré?

Comme chaque projet, Exclusive Tunisia a rencontré pas mal d'obstacles lors de sa création tels que le fait que le domaine d'activité soit inexistant chez l'Agence de Promotion de l'Industrie (API), ce qui a induit à une difficulté pour le statut juridique de l'entreprise.

Le fait de convaincre les enseignes de signer des partenariats sachant que notre concept est nouveau en Tunisie était aussi une tâche lourde. Nous leur avons alors proposé un partenariat gratuit pendant la première année, ce qui leur permettrait de renforcer la fidélisation de leurs clients et de bénéficier d'un service de promotion en ligne (sur le site d'E.T, page Facebook, Instagram,etc) et hors ligne auprès de 5 universités dans le Grand Tunis à travers nos ambassadeurs, qui font la promotion et la vente de la carte au sein de ces établissements ainsi qu'auprès de quelques ambassades en Tunisie pour ouvrir aussi cette porte aux expatriés.

Comment choisissez-vous vos partenaires?

Après des enquêtes menées auprès de 1000 personnes basées essentiellement dans la banlieue nord de Tunis, l'équipe d'Exclusive Tunisia a pu cibler ses partenaires en prenant en considération la qualité de leurs services et les échos que les consommateurs propagent après leurs passages chez ces enseignes.

Actuellement Exclusive Tunisia collabore avec 50 enseignes et d'ici la fin de 2016, on prévoit 300 signatures dans le Grand Tunis. Une étude de marché est actuellement en cours envisageant ainsi d'autres partenariats en dehors de Tunis, tel que Sfax.

Combien coûte une carte Exclusive Tunisia et comment elle fonctionne?

Vous pouvez commander votre carte en ligne à travers le site d'Exclusive Tunisia, pour la somme de 100 dinars par an, ou 70 dinars (pour les étudiants). Au cas où vous vous n'avez pas rentabilisé votre achat, vous bénéficierez d'une extension d'abonnement pour une année additionnelle jusqu’à ce que vous remboursiez au moins 120% du prix de son prix.

Les demandes d'adhésion ont atteint les 60 commandes en 4 jours, et les livraisons ont commencé le 15 février 2016.

Quant aux partenaires, chacun a accès à une application mobile qui lui permet de lire le code QR de chaque client qui détient la carte E.T. Au bout de la deuxième année, ces enseignes commenceront à payer une commission à Exclusive Tunisia qui dépendra de la fréquence des consommateurs abonnés à ce programme de fidélisation. Par exemple, si la remise est de 20% chez l'une des enseignes, une diminution de 15% sera au profit du consommateur et les 5% restants iront pour le compte d'E.T.

Que se passe-t-il en cas de perte de la carte?

L'équipe travaille actuellement sur une application mobile permettant d'utiliser directement votre téléphone pour avoir accès aux remises proposées.

Qui sont vos concurrents et qu'est ce qui vous différencie d'eux?

Nous avons commencé à développer ce projet afin qu'il soit différent des autres systèmes de fidélisation qui existent, et qui consistent essentiellement en une collecte de points pour pouvoir recevoir la récompense, ou bien le système des coupons (les deals). La différence avec Exclusive Tunisia, c'est que le gain est immédiat, c'est à dire que les personnes qui possèdent cette carte reçoivent instantanément une remise sur leurs consommations lorsqu'ils vont dans un établissement partenaire.

Vous avez lancé votre projet à seulement 23 ans Vous avez un message à adresser aux jeunes de votre âge en Tunisie?

"Aujourd'hui, le jeune tunisien a trois alternatives après l'obtention de son diplôme:

  •  Intégrer le secteur public, qui est un secteur saturé, donc il serait préférable de l'éviter.
  •  Fuir le pays, qui est une solution lâche et égoïste puisqu'on ne contribue au développement de la Tunisie en restant à l'étranger.
  •  Le secteur privé exige de hautes compétences. Si on ne fait pas de stages pour acquérir de l'expérience après les études universitaires qui sont très basiques en Tunisie, les chances d'avoir un bon revenu sont très faibles.

Essayez l'expérience entrepreneuriale, prenez des initiatives dans les domaines qui vous passionnent. Les mentors sont partout, il y a beaucoup de programmes d'encadrements, osez entreprendre."

Dans la même catégorie