Vous êtes ici

Les frères créateurs d’avions et d’emploi

Les frères créateurs d’avions et d’emploi

par Lilia Blaise / mar 24, 2017 / 0 commentaires
Catégories: 

 
Ferid et Foued Kamel ont toujours rêvé de faire des avions. Ils sont les premiers Tunisiens à avoir fabriqué des avions légers 100% tunisien pour un marché d’exportation, mais aussi pour la Tunisie. Retour sur le parcours de ces enterre leurs chevronnés avec Férid Kamel.
 
« Quand nous déposé notre demande au registre de commerce pour avoir l’autorisation de construire des avions légers, on ne nous prenait tellement pas au sérieux, que sur l’autorisation, ils ont écrit que l’on avait aussi l’autorisation de construire des navettes spatiales pour se moquer » raconte en rigolant Férid. 
 
Création de trois sociétés
 
C’était en 2012. Cinq ans plus tard, et trois startups à leur actif, Férid, 36 ans et son frère jumeau ont construit près de 38 avions qui volent tous du Brésil à l’Allemagne en passant par l’Italie. Ils ont vendu deux en Tunisie pour un exploitant agricole à Beja.
 
Après Oxygen aéronautics en 2012 qui a lancé les prémices de la manufacture familiale est née l’usine Avionav à Msaken et puis en 2016, Evada, consacrée à la recherche et développement toujours autour de l’aviation légère.
 
Pour ces ingénieurs, férus de technologie, mais surtout fascinés par un papa pilote, tout a commencé sur un coup de tête. « Je me souviens, nous voulions nous acheter un petit avion et ce qu’il y avait sur le marché était cher alors on s’est dit pourquoi ne pas le fabriquer nous même? » témoigne Ferid, passionné à la base par l’escalade et la spéléologie. C’est en faisant une formation au pilotage qu’il se passionne pour des avions encore trop chers pour son budget (90 000 à 150 000 euros)
 
Du prototypage à l’industrialisation
 
À partir de prototypes d’avions français et en collaboration avec l’école d’ingénieurs de Sousse, ils conçoivent les premiers avions ultralégers. Avec Avionav, en 2014, ils passent du prototypage et de l’artisanal à l’industrialisation. Leurs clients sont des particuliers, des sociétés de travail aériennes, mais aussi des passionnés d’aviation. Du Pakistan aux USA, les frères ne cessent d’agrandir leur clientèle grâce aux certifications officielles de chaque pays. Le chiffre d’affaires d’Avionav s’élevait en 2016 à 1 million de dinars.
 
 
Le chemin n’a pas été facile, entre ceux qui croyaient peu à leur rêve et le fait de toucher un salaire de 300 dinars par mois pendant trois le temps du lancement. « Nous savions que nous allions réussir un jour ou l’autre, nous avons travaillé d’arrache-pied » témoigne Férid qui négocie actuellement avec la radio Jawahra FM pour diffuser des émissions depuis l’avion en vol.
Les deux frères ont sur s’entourer d’ingénieurs compétents dans leur domaine, en intelligence artificielle, des designers.
 
Trouver des fonds
 
Ils sont aussi allés chercher des fonds là où on ne les attendait pas. « Les banques ne voulaient pas entendre parler du projet, encore moins les fonds d’investissement, il a fallu aller taper aux portes des privés » déclare Férid.  L’un de ses principaux investisseurs est aujourd’hui basé entre la Suisse et Hammamet, Mundus Capital Invest.
 
Son conseil aux jeunes entrepreneurs: « Ne pas se lancer tout de suite dans une startup, mais se spécialiser dans son domaine pour avoir les bonnes compétences avant de se lancer. »
 
Aujourd’hui Avionav et Evada ne cessent de croître et vont lancer deux plans de recrutement avec 25 personnes avec Avionav et 40 avec Evada pour l’année 2017.
 
Chronologie du parcours de Férid Kamel:
 
2007: Master d’Ingénieur IT à l’Institut d’informatique et de multimédia de Sfax
2008: Master d’Ingénieur en systèmes informatisés à l’Institut Supérieur de Gestion de Kairouan
2007-2011: Ingénieur freelance en Tunisie, France et Italie
2010-2012: Formation en pilotage en France pour des avions légers et des aviomoteurs
2011-2013: Lancement d’Oxygen Aeronautics avec 140 000 dinars
21 février 2014: Premier avion vendu
2014  : Lancement d’Avionav avec un investissement de 4 millions d’euros et une orientation vers l’export
Juillet 2016: Entrée en bourse d’Avionav
2016 :  Création d’Evada qui fabrique aussi des prototypes de sièges d’avion et le premier avion tunisien quadrillage
 
Si vous voulez contacter Férid Kamel pour en savoir plus sur son parcours : contact@avionav.net
 

 

Dans la même catégorie