Vous êtes ici

Les entreprises porteurs d’un projet vert appelées à bénéficier du programme Sunref

Les entreprises porteurs d’un projet vert appelées à bénéficier du programme Sunref

mar 12, 2021 / 0 commentaires
Catégories: 

« J’encourage toutes les entreprises privées ayant des idées de projets dans le domaine de l’environnement ou de la maîtrise de l’énergie, à solliciter l’aide du programme Sunref . C’est ce qu’a souligné, Bernard Jamet, expert financier de ce programme.

« La ligne de financement vert Sunref dispose encore d’environ 35 millions d’euros à débourser avant fin 2022. Et ce sous forme de prêts en euros ou en dinars », a-t-il encore ajouté. Et ce  lors d’un webinaire destiné à présenter cette ligne de crédit auprès des entreprises.

Rappelons que Sunref est lancé en 2020 par l’Agence de Française de Développement en partenariat avec l’Agence nationale de la maîtrise de l’énergie ANME et l’Agence nationale de protection de l’environnement ANPE .

La composition du projet Sunref est liée à trois mécanismes principaux. A savoir une ligne de crédit de 60 millions d’euros, une assistance technique et un mécanisme de prime à l’investissement (15% du montant du crédit).

En outre,  Sunref se propose d’accorder aux entreprises privées tunisiennes dont les PME, des prêts distribués par quatre banques locales dont la BH, l’UBCI, l’UIB et l’Amen Bank.

Des prêts réservés aux entreprises

Pour Bernard Jamet, la ligne de financement vert Sunref est un mécanisme de financement qui est « très facile » d’accès, dans la mesure où il n’encombre pas les porteurs de projets de paperasserie administrative inutile.

Il a précisé que ces prêts sont exclusivement réservés aux entreprises de droit tunisien implantées en Tunisie parmi celles qui portent des projets touchant à l’économie d’énérgie, l’énergie renouvelable et à la protection de l’environnement.

En outre, l’expert a fait savoir qu’il y a un plafond pour chaque montant de chaque prêt. Et ce  selon la nature du projet. Tout en ajoutant que la durée ne peut être inférieure à cinq ans. Tout comme elle peut atteindre dix ans, avec une période de grâce allant jusqu’à deux ans.

S’agissant du taux d’intérêt, Bernard Jamet a indiqué que celui-ci dépend de la qualité du dossier présenté. Tout en précisant, toutefois, que ce taux reste toujours « sensiblement » inférieur aux taux actuels du marché bancaire tunisien.

Selon Rafik Missaoui, chef équipe technique Sunref, ce label finance verte ambitionne de promouvoir les investissements dans l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables et l’environnement.

Il s’agit aussi de renforcer la compétitivité des entreprises. Et ce tout en réduisant les impacts environnementaux de leurs activités et de développer les capacités techniques des services de l’administration tunisienne en charge de l’énergie et de la protection de l’environnement.

Dans la même catégorie