Vous êtes ici

L’Italie et la Tunisie ensemble pour créer un écosystème commun dans le domaine des startups

L’Italie et la Tunisie ensemble pour créer un écosystème commun dans le domaine des startups

avril 01, 2021 / 0 commentaires
Catégories: 

Un écosystème commun dans le domaine des startups sera lancé grâce au projet Lab Innova for Tunisia 2021, suite aux actions de développement de l’innovation collaborative entre l’Italie et la Tunisie.

Financé par le Plan Extraordinaire Made in Italy, le projet est géré par l’ICE –l’Agence pour la promotion à l’étranger et l’internationalisation des entreprises italiennes en collaboration avec l’Ambassade d’Italie à Tunis et avec les partenaires locaux Smart Tunisia, Smart Capital, Smart Tunisian Technoparks, le Pôle de Compétitivité de Sousse et le Pôle de Sidi Thabet.

Il  s’agit  d’un  parcours  de   développement  intégré  à  l’étranger  destiné  à  une   vingtaine   de  startups tunisiennes,  consacrées au  développement  de  l’innovation  technologique  de produits  et  services  pouvant se  concrétiser  en  partenariats  dans  des  secteurs  d’intérêt  commun  tels  que  la robotique,  l’Agri Tech  &le Smart farming, la Med Tech et les TIC (le Block Chain, la Cyber sécurité et l’intelligence artificielle).En  Afrique,  le  modèle  du Lab  Innova a  déjà  été  réalisé  en  Éthiopie,  en  Angola,  au  Mozambique  et  en Ouganda, mais il était destiné aux PME en général et en particulier sur l’Agri Tech. Pour la première fois, compte tenu des spécificités de la Tunisie qui dispose d’un tissu productif mieux structuré, le projet sera axé sur les startups et sur les secteurs encore plus stratégiques.

La Tunisie a récemment pris une série de mesures en faveur des startups pour produire de l’innovation et valoriser les jeunes talents.  Ces mesures ont été mises à l’épreuve à l’occasion du Startup Act 2018, qui a constitué   le   cadre   réglementaire   des startuppers tunisiens   et   successivement   au   développement d’instruments financiers pour accompagner les startups dans les différentes étapes de développement, comme le programme Fond des Fonds. Même si l’écosystème des startups tunisiennes n’en est qu’à ses débuts, il existe déjà des exemples concrets d’excellence qui font de la Tunisie l’un des pays les plus innovants d’Afrique.  Cependant, ce dynamisme, surtout   depuis   l’adoption   du   Startup   Act, ne   se   reflète   pas   pleinement   à   l’échelle internationale, où le niveau de concurrence est encore plus fort. La Tunisie est en train de prendre des mesures pour définir un cadre et une assise capables d’accompagner les startups dans les différentes étapes de développement :de l’idée d’entreprise au boots trapping, du seed stage à l’early stage, jusqu’à l’indépendance totale vis-à-vis des investisseurs.

La fertilité de l’écosystème est possible grâce à la présence de facilitateurs tels que des accélérateurs, des incubateurs ou des investisseurs pour affronter les différentes problématiques que rencontrent les startups tant en phase de croissance que lors de celle de leur expansion dans les marchés extérieurs. Dans ce contexte, le projet Lab Innova for Tunisia constitue un premier palier pour les startups ayant atteint un niveau de développement technologique TRL4 et qui ont un projet d’expansion mais ne disposent pas assez des atouts pour cueillir les opportunités d’affaires à l’étranger. Une vingtaine de startups, parmi celles sélectionnées et certifiées, pourront profiter de cette formation spécialisée, composée de trois modules dédiés au scale-up international, à la propriété intellectuelle et au travail de projet à l’étranger, qui seront complétés par une séance de coaching personnalisé. Les sessions de formations seront assurées par les experts de la « Faculty » de ICE-Agenzia et par des experts   tunisiens, afin   de   jeter   les   fondements   pour   la   création   d’un   circuit   vertueux   d’échange d’expériences et de bonnes pratiques. Les séjours d’études en Italie, destinés aux startups identifiées en fonction de leur potentiel et de leur capacité à développer des projets communs avec des partenaires italiens, compléteront le parcours de formation. L’esprit du projet –comme l’affirme M.me Donatella Iaricci, Directrice de l’Agence ICE de Tunis-sera précisément celui de créer des conditions de développement selon des modèles uniformes pour consolider les relations commerciales et de collaboration industrielle entre l’Italie et la Tunisie, notamment dans les secteurs à fort contenu technologique.

Dans la même catégorie