Vous êtes ici

Ismail Ben Sassi, fondateur de Ilboursa "Deux ans après son lancement, le site boursier vise déjà l'Afrique"

Ismail Ben Sassi, fondateur de Ilboursa "Deux ans après son lancement, le site boursier vise déjà l'Afrique"

par Yasmine Chaouch / nov 12, 2015 / 0 commentaires
Catégories: 

À 25 ans, Ismail Ben Sassi est un jeune entrepreneur qui a les idées bien claires. Fondateur de ilboursa.com, premier site boursier et financier en Tunisie et 14ème site média le plus visité avec 80 000 visiteurs uniques par mois, il ambitionne désormais de faire de son portail le premier site boursier de l’Afrique Francophone. Interview.

Wajjahni : Quel était votre parcours avant ilboursa.com ?

Ismail Ben Sassi : J’ai eu mon baccalauréat section mathématiques en 2009 en Tunisie. Par la suite, je suis parti à Toulouse où j’ai fait une licence en Économie et Statistiques à la « Toulouse School of Economics ». Je suis allé ensuite à Paris où j’ai fait un Master de Finance à la Sorbonne que j’ai complété par un Master spécialisé en Techniques Financières et Bancaires à l’Université Paris II- Panthéon-Assas. 
Juste après avoir eu mon diplôme j’ai été recruté par la banque Edmond de Rothschild à Paris et j’y ai travaillé pendant 1 an et 2 mois avant de décider de démissionner pour rentrer en Tunisie et me consacrer au site ilboursa.com.

Wajjahni : De la banque Rothschild à la création d'un média en ligne. C’est l’aventure entrepreneuriale qui vous a attiré ?

Ismail Ben Sassi : C’est un projet entrepreneurial qui m’excite beaucoup et pour lequel j’ai plein d’idées et les perspectives sont très prometteuses. 
Depuis le lancement du site en 2013, je comptais me mettre à plein temps dessus juste après mes études. Mais également depuis mon jeune âge, je rêvais de travailler au sein d’une banque aussi prestigieuse qu’Edmond de Rothschild. J’ai donc fait le choix de la raison, chose que je ne regrette pas puisque j’ai beaucoup appris de mon passage chez EDR.
Aujourd’hui j’ai décidé de suivre mon cœur et me donner toutes les chances pour réussir mon projet, c’est pour cela que j’ai décidé de démissionner de mon poste.

Wajjahni : Comment vous-est venue l’idée d’un portail dédié a la bourse en Tunisie ?

Ismail Ben Sassi : Depuis tout petit j’étais passionné par la finance et le monde de la bourse. Je lisais beaucoup de livres spécialisés et consultais régulièrement les sites internet spécialisés. 
Après la révolution, j’ai commencé à m’intéresser un peu à ce qui se passait en Tunisie au niveau de la bourse et quand j'ai m'informer sur Internet, je suis arrivé au constat qu’il n’existait pas de site web spécialisé en bourse et la finance, assez réactif et très facile d’accès, et sur lequel étaient regroupées toutes les informations nécessaires sur les sociétés cotées. Et c’est de ce constat que m’est venue l’idée de ce site internet dédié à la bourse de Tunis. J’ai pu lancer ce projet lors d’un stage que j’ai effectué au sein d’ABCbourse.com (premier site boursier indépendant en France) pendant l’été 2012 et je leur ai proposé le projet de monter un site dédié à la bourse de Tunis. L’idée leur a plu et on s’est lancé dans le développement. Aujourd’hui je ne suis plus stagiaire mais associé.

Wajjahni : Quel est le positionnement d’ilboursa aujourd’hui en Tunisie ?

Ismail Ben Sassi : Aujourd’hui nous sommes positionnés en tant que leader de l’actualité boursière, financière et économique en Tunisie. Nous sommes le 14eme média le plus visité dans le pays, et nous sommes le premier média spécialisé. Tout est proposé gratuitement sur le site malgré le fait qu’il y ait plusieurs outils d’aide à la décision à forte valeur ajoutée, jusqu’a maintenant inconnus par les boursicoteurs tunisiens. Notre business model est donc principalement basé sur la publicité.
Aujourd’hui nous sommes à la 3eme version du site, celle ci est plus ergonomique et plus « user friendly » par rapport aux précédentes, nous avons également renforcé l’équipe rédactionnelle en Tunisie, ce qui nous permet d’avoir un contenu très riche et des journalistes très réactifs. 
Nous sommes 4 personnes à Tunis sur le projet et nous comptons nous renforcer et nous développer prochainement sur le Maroc et la Côte d’Ivoire. Nous allons prochainement recruter des rédacteurs dans ces pays qui couvriront l’actualité boursière et économique sur toutes les places boursières francophones d’Afrique.

Wajjahni : Comment envisagez-vous l’avenir de ilboursa.com ?

Ismail Ben Sassi : Nous cherchons à lever des fonds pour dupliquer notre modèle de média initialement sur le Maroc, la Côte d’Ivoire et toute l’Afrique de l’Ouest dans le but de devenir le premier site boursier en Afrique qui couvrirait toutes les bourses d’Afrique Francophone.

Wajjahni : Ilboursa essaye de vulgariser la bourse en Tunisie, mais quel est le plus du site par rapport à d’autres médias qui peuvent eux aussi traiter de la finance ?

Ismail Ben Sassi : Aujourd’hui nous couvrons toute l’actualité financière, économique et boursière en Tunisie. Sur la page d’accueil nous proposons les cotations en direct sur la Tunisie, le Maroc, l’Algérie et la BRVM (Bourse Régionale de Valeur Mobilière) qui regroupe les bourses de 8 pays de l’Afrique de l’Ouest ( Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo). 

Tout le contenu du site est produit en interne, et ce qui nous distingue des autres sites c’est nos analyses détaillées sur les sociétés cotées en Tunisie et de l’économie en général. Nous essayons de vulgariser la bourse pour qu’elle soit plus accessible à tout le monde et pour cela nous utilisons des termes simples et compréhensibles. Il y a 79 sociétés cotées en Tunisie et nous avons une page dédiée a chacune d’entre elles. Le site est très riche on peut y trouver toutes les informations qu’on a généralement du mal à trouver sur internet en Tunisie (l’actionnariat, les réalisations financières des sociétés, les graphiques qui retracent l’évolution des titres, etc.). 
Nous proposons également un portefeuille virtuel sur le site à travers lequel nos visiteurs peuvent comprendre le fonctionnement des marchés financiers avec de l’argent fictif.
Nous sommes également en train de travailler sur la rubrique pédagogique du site (‘apprendre’) sur laquelle nous allons bientôt mettre en ligne plusieurs leçons sur l’analyse fondamentale, l’analyse technique et sur les méthodes de gestion de portefeuille.

 

Dans la même catégorie