Vous êtes ici

DG de l'APII: " Les dispositions de la nouvelle loi de l'investissement sont applicables aussi bien aux jeunes qu’aux moins jeunes entrepreneurs"

DG de l'APII: " Les dispositions de la nouvelle loi de l'investissement sont applicables aussi bien aux jeunes qu’aux moins jeunes entrepreneurs"

par W.T / juillet 06, 2017 / 0 commentaires
Catégories: 

Dans une interview accordėe au site " Wajjahni", le directeur gėnėral de l' Agence de la Promotion de l' Industrie et de l'Innovation (APII), Samir Bechouel a dėclarė que   les dispositions de la nouvelle loi  de l'investissement sont applicables aussi bien aux jeunes qu’aux moins jeunes entrepreneurs.
Le responsable a par ailleurs remarquė que les avancées apportées par cette nouvelle rėglementation doivent être consolidées par le développement  des services d’accompagnement dédiés aux  jeunes entrepreneurs.
 
 
 
 
Pouvez-vous nous donner un aperçu sur la nouvelle loi sur l’investissement ?
 
La nouvelle loi de l’investissement promulguée en septembre 2016 et entrée en vigueur en Avril 2017 est venue instaurer un cadre unique pour l’investissement en Tunisie.
Outre les incitations financières, la loi n°2016-71 a défini des règles claires et transparentes pour l’accès au marché notamment en ce qui concerne les modalités de fixation de la liste des activités soumises à autorisation et elle a par conséquent garanti le principe de liberté de l’investissement ainsi que les garanties et les obligations des investisseurs tunisiens et étrangers.
La nouvelle loi de l’investissement a également  réorganisé le paysage institutionnel de l’investissement, notamment par la création de nouvelles institutions de gouvernance de l’investissement : l’instance tunisienne de l’investissement, le conseil supérieur de l’investissement et  le fond tunisien de l’investissement. 
 
 
Que prévoit cette nouvelle réglementation également pour les jeunes entrepreneurs ?
Le nouveau cadre juridique de l’investissement n’a pas repris la notion du nouveau promoteur prévue par l’ancien code de l’investissement. 
 
Les dispositions de la nouvelle loi sont applicables aussi bien aux jeunes qu’aux moins jeunes entrepreneurs exception faite des prêts fonciers au profit des jeunes dont l’âge ne dépasse pas quarante ans disposant d’un certificat de confirmation d’aptitude professionnelle et les techniciens diplômés des établissements  d’enseignement supérieur agricoles  pour  l’aménagement des terres agricoles destinées pour la réalisation des projets agricoles.
 
Comment faire pour mettre en valeur les mesures positives annoncées au profit de cette catégorie ? 
Je pense que les avancées apportées par la nouvelle réglementation  doivent être consolidées par le développement des services d’accompagnement dédiés aux  jeunes entrepreneurs afin de les soutenir dans la concrétisation de leur projet d’investissement.
 
A ce tire, l’Agence de Promotion de l’Industrie et  de l’Innovation a engagé une étude sur la réformes de son réseau de pépinières afin d’améliorer les services fournis aux jeunes entrepreneurs et de moderniser son offre au profit des start up innovantes conformément aux pratiques internationales. 
Il s’agit également de faciliter l’accès au financement par le développement des instruments financiers adaptés aux besoins de la nouvelle génération des entreprises.
Une communication au profit de cette catégorie des entrepreneurs  s’impose également afin de rendre visible les nouveautés de la nouvelle rėglementation et les opportunités d’investissement qui s’offrent aux jeunes notamment dans les régions.  Tous ces facteurs permettront à mon sens d’apporter aux jeunes entrepreneurs les outils nécessaires pour réussir leur expérience entrepreneuriale.
 
Pensez-vous que ce nouveau cadre juridique est suffisant pour encourager les investisseurs, aussi bien étrangers que locaux, à investir dans des projets en Tunisie en vue de booster l’économie nationale?
Le nouveau cadre juridique constitue certes un levier pour booster l’investissement en Tunisie notamment les investissements directs étrangers, toutefois la réforme du cadre juridique à elle seule peut s’avérer insuffisante pour drainer les flux d’investissement privés à même de booster l’économie nationale. 
 
Les apports de la nouvelle réglementation  doivent être renforcés par un renforcement de la coordination entre tous les acteurs de l’écosystème de l’investissement et la modernisation de l’administration afin de fournir un service de qualité aux investisseurs et dans des délais en phase avec les orientations de la nouvelle loi de l’investissement. Cela permettra de concrétiser les principes de transparence et de bonne gouvernance énoncés par la nouvelle loi. 
 

Dans la même catégorie